Jeux

Fuser

Musique | Développé par Harmonix

4/5
One : 10 novembre 2020
07.11 à 11h27 par - Rédacteur

Test : Fuser sur Xbox One

This is the rhythm game of the night

Après avoir enchainé pendant une dizaine d'années les succès, les américains d'Harmonix se sont fait un peu plus discrets en proposant des titres corrects mais moins ambitieux depuis 2015. Il faut dire qu'après avoir imaginés la franchise Guitar Hero, puis Rock Band pour enchaîner avec Dance Central, les développeurs de Cambridge avaient peut-être besoin de se recentrer sur une nouvelle licence originale de grande envergure. Et avec Fuser, il faut bien dire que le studio a déjà réussi son pari de la surprise, avec le bon espoir d'offrir aux joueurs en mal de jeux musicaux une nouvelle expérience de qualité.

Cela faisait un bon moment que les américains d’Harmonix avaient déserté les consoles Xbox, à notre plus grand regret. Les voilà donc de retour avec Fuser, un nouveau jeu musical inspiré de DropMix, un titre sorti en 2017 à mi-chemin entre le jeu de cartes et le jeu mobile dans lequel le joueur mélange des sons tirés de diverses chansons dans le but d’obtenir un résultat agréable à l’oreille. Avec Fuser le studio du Massachussetts reprend ce principe de base tout en y apportant de nombreuses modifications, avec la suppression des cartes physiques et permettant une approche de gameplay entièrement jouable à la manette. Il s’agit donc d’un jeu musical qui ne nécessite aucun accessoire supplémentaire, une petite exception pour le studio qui s’est souvent appuyé sur des guitares, batteries et même sur Kinect.

harmonixs-fuser-is-a-music-creation-tool-disguised-as-a-game-1593433819865

Et il faut bien avouer que le résultat est surprenant. Tout se fait avec une manette traditionnelle, avec un calibrage nécessaire en lançant la première fois le jeu afin de prendre en compte la latence (input lag) qui diffère d’un équipement à un autre. Plusieurs modes de jeu sont proposés avec le mode Campagne jouable en solo, un mode Freestyle et plusieurs modes multijoueurs où l’on regrette qu’il ne soit pas possible de lancer une partie en local avec un ami. Pour bien débuter il est préférable de commencer par le mode Campagne, véritable tutoriel à grande échelle dans lequel le joueur est plongé dans six festivals, avec six plages horaires pour chaque, et durant lesquelles il faudra réaliser un set pour un totale de 36 exercices donc. Un contenu déjà fort conséquent d’autant qu’un set peut nous tenir en haleine durant plus de dix minutes parfois. Comme dans les précédentes productions du studio vos performances sont calculées sous forme d’étoiles avec la possibilité de rejouer n’importe quel set afin d’améliorer le précédent résultat. Plus on avance dans l’histoire, qui dispose d’une petite narration toute simple mais qui a le mérite d’être présente et entièrement doublée en français, et plus les possibilités offertes s’étendent.

Les organisateurs des festivals sont là pour vous apporter des conseils, sous forme d’objectifs à remplir pour engranger des points ou tout simplement pour avancer vers l’objectif suivant. La pédagogie est très présente et permet à n’importe qui de se lancer dans un set sans avoir l’impression de tomber dans un univers complexe et impossible à maitriser. Le joueur dispose de quatre platines et peut y insérer à chaque fois une partie d’une chanson, qu’il s’agisse d’un instrument en particulier, ou des voix. A mesure que les sets s’enchaînent, on apprend à suivre la mesure en quatre temps, à modifier la tonalité et le tempo, à mettre des titres en attente, à les éjecter en rythme, à utiliser les levées pour des enchaînements parfaits, à réaliser des fondus de sortie et d’entrée, à réaliser des effets et même à créer des beats avec divers instruments comme la batterie funk, la basse ou le piano classique. Le nombre d’actions à réaliser est absolument énorme, tout en switchant à volonté d’un titre à l’autre pour trouver les meilleurs arrangements possibles et satisfaire le public qui saura bien vous dire quand vous n’êtes pas à la hauteur.

FUSER_Screenshot_04

Le mode Campagne propose toutefois de réaliser des sets avec des objectifs bien définis qui s’enchaînent dans une limite de temps donné. Dans le même temps des objectifs annexes sont proposées en vous demandant de mettre tel titre ou tel instrument dans votre mix. Il faut donc prendre garde à ne pas saboter votre mix en cours, tout en pensant à récolter un maximum de points. Le sens du rythme est évidemment déterminant pour satisfaire au mieux le public et donc remporter un maximum de points. Les amateurs de scoring seront comblés, d’autant qu’obtenir les cinq étoiles sur chaque set relève d’une grande maitrise et ne sera pas donné à tout le monde d’autant que parcourir la bibliothèque de titres n’est pas toujours évident, obligeant le joueur à utiliser les gâchettes pour faire défiler les pages de pistes. A force de remporter des étoiles le joueur débloque des niveaux d’expérience et des points qui permettent de débloquer de nouvelles chansons et de nouveaux accessoires vestimentaires. Le nombre de pistes de base est suffisant, mais il est toujours intéressant de pouvoir s’offrir ses titres préférés dans la boutique grâce au simple fait de jouer, sans devoir débourser un euro. Au total ce sont 86 pistes qui sont accessibles dans l’édition standard, et 25 de plus pour les possesseurs de l’édtion VIP. Tous les styles et toutes les époques sont représentés avec de la country des années 60, jusqu’à de la pop récente avec Dua Lipa, les Jonas Brothers et Ava Max, en passant par de R’n'B avec 50 cent, Warren G ou encore Nelly, sans oublier le rock avec Evanescence, Coldplay ou encore Rage Against the Machine.

Du côté du système de personnalisation du personnage c’est plutôt complet avec le style habituel des productions Harmonix qui fonctionne toujours aussi bien. Sans être très détaillé, la création fonctionne bien également et permet un large choix de possibilités. De quoi enregistrer avec fierté ses propres sets ensuite, qu’il est possible de diffuser auprès de la communauté même si on regrette un outil encore peu précis pour parvenir au résultat escompté. Des événements sont également organisés par les développeurs avec quelques conditions à respecter comme l’utilisation de titres rock des années 80, 90 et 2000 par exemple. De quoi apporter un peu plus d’intérêt à ceux qui se lanceront corps et âme dans la partie Freestyle du jeu afin de réaliser des morceaux musicaux intéressants. Avec un énorme travail réaliser sur la superposition des divers pistes mises ensemble, c’est en effet un véritable plaisir de faire tourner des combinaisons qui fonctionnent bien, et un calvaire pour les oreilles quand la sauce ne prend pas. Deux modes coopératif et compétitif en ligne sont également disponibles et ajoutent évidemment un peu plus d’intérêt encore au titre qui possède déjà mille et une bonnes idées.

4/5
Fuser est un véritable jeu de rythme réalisé par des passionnés, pour des passionnés. La réalisation musicale est absolument dantesque et s'épaissit à mesure que le joueur évolue dans le scénario jusqu'à proposer une expérience ultra complète capable d'initier n'importe qui à la création de sets qualitatifs et hautement valorisants. Malgré une volonté d'optimiser au mieux l'ensemble, il apparaît néanmoins parfois compliqué de s'y retrouver facilement et seuls les joueurs qui passeront des dizaines d'heures à mixer parviendront à maitriser à la perfection un titre à la fois accessible et exigeant.

+

  • Harmonix en totale maitrise du sujet
  • Bibliothèque assez large pour un jeu musical
  • Scénario en guise de gros tutoriel
  • Possibilités énormes
  • Personnalisation du joueur sympa
  • Durée de vie conséquente
  • Aspect communautaire au point

-

    • Pas de mode multijoueur en local
    • Manque d'options pour l'enregistrement des sets
    • Gestion des titres en jeu un peu brouillonne