Jeux

Psychonauts 2

Action/Plate-formes | Edité par Xbox Game Studios | Développé par Double Fine

10/10
One : 25 août 2021 Series X/S : 25 août 2021
24.08 à 14h27 par - Rédacteur en Chef

Test : Psychonauts 2 sur Xbox One

That’s the spirit !

Viscéralement ancré dans ce qui constituait au début du siècle une façon d’envisager l’aventure/plateformes, Psychonauts a marqué l’esprit des joueurs. Suffisamment pour qu’en dépit du temps qui passe ces mêmes accrocs aux expériences atypiques participent financièrement, avec force et conviction, au développement d’une suite que l’on aurait pu penser un temps abandonnée à tout jamais. Psychonauts 2 est bel et bien là et pose, comme toute ex-arlésienne, la question de sa place dans le paysage vidéoludique d’aujourd’hui. C’est sans douter, sans flancher, voire avec une certaine dose de génie qu’il parvient à nous faire dire que, oui, certaines choses méritent d’être attendues.

Entre le Psychonauts que nous avons connu sur Xbox et ce second épisode désormais disponible sur Xbox One et en version optimisée sur Xbox Series X|S, il y eut un épisode VR sur PS4 et PC. Peut-être que comme nous, vous n’avez pas eu l’occasion d’y jouer mais n’ayez crainte, un résumé disponible dans la section bonus de Psychonauts 2 permet de faire le tour des points importants de tout ce qui précède cette nouvelle et grande aventure. S’il n’est pas indispensable d’avoir connu Psychonauts pour apprécier Psychonauts 2, on vous rappelle toutefois que le premier épisode est disponible en version Xbox rétrocompatible sur le Xbox Game Pass. Un bon moyen de mettre à jour vos connaissances sur cet univers ô combien décalé et entreprendre avec peut-être un peu plus d’assurance et de bagages les nouvelles aventures de Raz. Raz, pour « Razputin », est désormais un jeune aventurier plein d’assurance, débordant de bonne volonté et certain d’être aujourd’hui un maillon indispensable de la chaine qui constitue les Psychonauts. Tout petit qu’il est, il tombe néanmoins de haut lorsqu’à l’issue d’une périlleuse mission de de sauvetage, il est accueilli dans la base des Psychonauts, le Megalobe, en tant que simple stagiaire. Pas le stagiaire VIP d’ailleurs, mais plutôt celui que ses camarades mettent en slip et enferment dans la cave.

psychonauts-xbox-1

Raz est toutefois un aventurier courageux, plein de ressources et surtout enclin à aller systématiquement au-delà des limites qui lui sont imposées. L’ingrédient pour une recette explosive dont émergent les plus grands héros ? Absolument ! Car c’est cette envie irrésistible d’en savoir plus, de creuser la moindre piste pouvant mener à la découverte du mal qui s’installe dans le monde, entre trahison et résurrection, qui porte Raz aux confins du monde psychique. On ne vous dit absolument rien de l’histoire de Psychonauts 2 et pour cause, le jeu de Double Fine est tout bonnement passionnant de bout en bout, plein de rebondissements, de situations rocambolesques… Bref, chargé de tout ce qui fait un scénario que l’on a envie de suivre. Particulièrement bien écrit, Psychonauts 2 fait la part belle à l’humour, au décalage permanent, aux joutes verbales endiablées dignes des grands jeux d’aventure. Si le doublage en français lui fait malheureusement défaut (les sous-titres et tous autres textes sont dans notre langue, rassurez-vous), le jeu des acteurs en anglais est orchestré à la perfection. Ajoutez à cela des compositions musicales parfaitement dans le ton et vous vous apprêtez alors à plonger dans un univers dont vous ne ressortirez qu’une fois repu.

Durant la grosse quinzaine d’heures qu’il occupe, maniant avec brio l’art de nous en donner encore un peu plus au moment où l’on pensait qu’il en avait -malheureusement- terminé, Psychonauts 2 déroule un cadre opulent et soigné jusque dans les moindres détails. L’incroyable richesse des environnements proposés n’a d’égal qu’un casting de personnages détouré au millimètre. Ne soyez pas décontenancé par la direction artistique tranchante du jeu de Double Fine ; elle a certes besoin qu’on l’apprivoise doucement. Au fil du temps toute cette bizarrerie prend corps, trouve son sens, et on en apprécie le souci permanent du détail. Que ce soit dans un esprit semblant être celui de Jimi Hendrix un jour de fête, un monde organique en plein déliquescence, un autre joyeux comme un poème de Nerval ; ou bien dans une traversée à donner des sueurs froides à quiconque a expérimenté contre son gré « It’s a Small Word » dans le Val-de-Marne, Psychonauts 2 distribue des expériences réussies sans sourciller. Cela vaut aussi bien pour les nombreuses missions principales que pour les secondaires ou encore la partie intermission nous invitant à arpenter librement une carte bien fichue. Ni trop vaste pour le genre, ni trop contenue.

psychonauts-xbox-3

En bon jeu de plateforme 3D comme on en croise désormais peu sur nos machines, Psychonauts 2 entend nous divertir en mettant dans nos mains un Raz petit par la taille mais grand par les pouvoirs. On démarre ainsi tranquillement avec la possibile de léviter quelques secondes, de jouer avec les objets via la télékinésie ou encore d’enflammer ce qui nous entoure. D’autres pouvoirs viennent se greffer par la suite mais on ne vous en dit pas plus, cela pourrait révéler un peu trop de ce qui vous attend dans l’aventure. Ces pouvoirs permettent naturellement de progresser dans le niveau en cours, d’accéder à des zones secrètes lorsque l’on revient une fois certaines autres capacités débloquées, de résoudre de petites énigmes ou encore de vaincre les ennemis qui se dresseront le long de votre chemin. Si le combat n’est pas un élément central de l’expérience, il arrive régulièrement qu’il faille faire un peu de ménage dans des groupes d’ennemis se renouvelant à chaque rencontre ou presque. A vous de faire bon usage du bon pouvoir face aux bons ennemis pour accélérer le travail ou parfois tout simplement ouvrir la faille qui permet la victoire. Une pression sur la flèche du haut permet d’activer la sélection des pouvoirs, à attribuer ensuite aux quatre boutons de tranches. Il y a ici un petit coup à prendre, il n’est d’ailleurs pas rare que l’on active un pouvoir en ayant oublié que l’on a auparavant modifié la configuration des touches. Mais ça vient tranquillement et c’est d’autant moins problématique que Psychonauts 2 est globalement un jeu facile. Peut-être trop d’ailleurs, si l’on se place dans la peau d’un joueur qui a de l’expérience dans le genre. Que ce soit lors des rencontres banales avec les ennemis, les quelques combats de boss ou dans la simple progression côté plateformes, il n’y a aucune difficulté ici, même mineure. Il est cependant possible d’aller dans les options et de se rendre invincible, si d’aventure une rencontre s’avérait compliquée pour le joueur.

psychonauts-xbox-5

On progresse donc sans trop de mal mais au-delà de la facilité globale du jeu, c’est surtout la précision du gameplay qui permet de garder le rythme. Tout fonctionne très bien, tout est très clair, la prise en main de chaque aspect de l’expérience est immédiate. D’une manière générale le rythme du jeu est extrêmement bien tenu, que ce soit dans le déroulement de l’histoire, le séquençage des niveaux ou la progression de Raz. On trouve ici et là des objets et autres monnaies d’échange qui permettent d’améliorer les pouvoirs, faire grandir la réserve de vie, acheter des objets de soin ou encore booster trois caractéristiques par l’intermédiaire de badges interchangeables. A noter que certains, comme celui qui fait danser Raz lorsque l’on ne touche pas la manette ou qui permet de caresser les animaux, sont inutiles et donc indispensables. A essayer au moins une fois. Bref on ne s’ennuie pas une seule seconde, on a envie de tout voir, de tout essayer, de parler aux gens, d’entrer dans leur tête, de retourner voir dans un niveau ce que ce nouveau pouvoir, fraichement acquis, va permettre de faire. On se plait également, assez mécaniquement, à ramasser les bribes de souvenirs qui jonchent les niveaux et permettent au bout d’un certain nombre acquis de voir le niveau de Raz augmenter. Et si on les manque eh bien ce n’est pas grave, les niveaux en regorgent suffisamment pour ne pas vous obliger à tous les récolter. La collectionnite, oui, mais la collectionnite intelligente.

A ce stade, on ne sait quoi dire d’autre pour appuyer le fait que Psychonauts 2 est un excellent jeu, si ce n’est qu’il est en plus de cela techniquement costaud. Testé ici sur Xbox Series X, le jeu de Double Fine nous offre le confort de temps de chargement quasi-inexistants. Absolument fluide en toutes circonstances, il est également un plaisir pour les yeux. Psychonauts 2 n’est certes pas un jeu qui scotche le joueur pour sa qualité graphique brute, celle-ci étant propre et maitrisée sans pour autant se révéler incroyable. C’est surtout la richesse des environnements, pour leur nombre comme pour le niveau de détails qu’ils affichent, qui est surprenante. Le plaisir de la découverte est renouvelé sans cesse, sans jouer au yoyo. Le regard est irrésistiblement attiré vers un petit coin de décor intelligemment animé, un élément au loin que l’on imagine assurément intéressant, un mouvement généralisé où tout semble avoir été disposé avec précision et où il ne manque qu’une chose : que nous y entrions.

10/10
Avec plus ou moins de réussite, chaque production Double Fine est frappée d’un sceau attestant qu’elle est ici, à sa manière, pour tordre le coup à certaines habitudes. Psychonauts 2 nous fait ainsi savoir que l’on peut faire partie de ces jeux voulus, attendus, espérés, puis ignorés, presque oubliés et pourtant ressurgir quinze ans plus tard sans susciter la moindre bribe de contestation. Psychonauts 2 n’est pas une relique, un os à ronger pour les fans en manque depuis longtemps, un clin d’œil et puis s’en va. Non. Il est un formidable jeu de plateformes, une aventure riche et passionnante, un titre soigné à tous les étages. Un espoir pour tous ces jeux qui attendent leur renaissance. Il est encore possible de surprendre sans renier ses origines et c’est précisément ce que Psychonauts 2 : un exemple de réussite et donc un jeu que l’on vous incite à essayer sans plus attendre sur votre console Xbox.

+

  • Univers riche, fou, drôle, passionnant
  • Histoire bien écrite et intéressante
  • Bonne durée de vie
  • On ne s’ennuie pas une seule seconde
  • Gameplay accessible autant que prenant
  • Techniquement irréprochable
  • Textes en français et voix anglaises parfaites…

-

    • … Mais pas de VF, malheureusement
    • Un peu trop facile
    • Gestion des pouvoirs un poil déroutante au début (oui, c’est pour pinailler)