Jeux

World War Z: Aftermath

TPS/FPS | Edité par Saber Interactive | Développé par Saber Interactive

9/10
One : 21 septembre 2021 Series X/S : 21 septembre 2021
24.09 à 16h26 par

Test : World War Z: Aftermath sur Xbox One

Et un plaisir coupable, vraiment !

Sorti en 2018 sur Xbox, PlayStation et PC, World War Z s’est rapidement imposé comme un TPS coopératif fun, exigeant et au challenge relevé. Ses hordes de zombies particulièrement impressionnantes tirées du film éponyme ont rapidement fait leur petit effet, permettant au jeu de se démarquer et de se créer une communauté de joueurs suffisamment importante pour donner envie à Saber Interactive de proposer du nouveau contenu, répondant au doux nom de Aftermath.

A lire également : le test de World War Z sur Xbox One

Non content de nous proposer de nombreuses destinations de voyage dans le jeu initial, World War Z : Aftermath nous permettra de découvrir deux nouveaux lieux aux antipodes l’un de l’autre. D’une part, il vous sera possible de vous rendre à Rome, la capitale italienne, sous un soleil de plomb. Là, au travers d’un décor majestueux, vous devrez traverser les lieux tout en passant devant des monuments iconiques (et magnifiques !) tels que le Vatican et le Colisée, le tout, en affrontant des hordes de zombies et de rats particulièrement affamés. Ces derniers adversaires sont d’ailleurs l’une des nouveautés de cette extension. Particulièrement virulents et résistants, les rongeurs se déplacent à toute vitesse en direction de l’un des joueurs et, une fois dessus, le paralyse au sol, l’empêchant de se défendre. Il faut alors que son équipe intervienne rapidement avant que ce ne soit trop tard.

WWZ Aftermath 3

La seconde destination, radicalement opposée, vous emmènera en Russie pour affronter un froid glacial et mortel. La particularité de cet endroit : tant que vous restez éloignés des points de chaleur, vos points de vie fondent comme neige au soleil. Ajoutez à cela un écran qui se brouille légèrement et une neige qui tombe en permanence et vous comprendrez rapidement que les conditions de cette  campagne s’avèrent particulièrement compliquées, surtout aux niveaux de difficulté supérieurs. Les deux destinations sont composées chacune de trois missions. Il faut compter un peu plus d’une demi-heure pour les achever, cela variant plus ou moins selon la difficulté dans laquelle vous jouez. Au niveau du fonctionnement, cette extension ne se montre pas particulièrement originale en termes de contenu, les situations ressemblant énormément aux épisodes précédents. Il s’agit toujours d’aller à un point défini en éliminant les ennemis qui se présentent devant vous, puis d’arriver à une zone fixe qu’il faut défendre en installant du matériel (tourelles fixes ou automatiques, barbelés électriques…) avant d’affronter quelques hordes de zombies avides de vous déchiqueter.

WWZ Aftermath 4

Sur le plan purement technique, la promesse de cette extension est de proposer une expérience de jeu en 4k 60fps, tout du moins sur Xbox Series X. Après avoir testé les nouvelles campagnes et l’expérience multijoueur, on peut affirmer que le contrat est rempli. Le jeu ne bronche pas, affichant sans sourciller les sacro-saintes soixante images par seconde, malgré des centaines d’ennemis à l’écran. Du côté de la 4k, cela permet d’affiner les environnements, rendant le jeu plus agréable à regarder.

WWZ Aftermath 2

En termes de gameplay, Aftermath introduit la possibilité, pour ceux et celles qui le souhaitent, de transformer l’expérience de jeu en passant de la troisième personne (TPS) à la première personne (FPS). Petite précision au passage : il est nécessaire de passer par les options pour switcher entre les deux modes. Cela n’étant pas réalisable en cours de partie. Du coup, ce changement apporte-t-il réellement quelque chose ? Pour ma part, la réponse est un grand oui ! Plongé au cœur du jeu et davantage plus proche de l’action, le joueur ressent nettement plus la menace que représentent les zombies. C’est d’autant plus vrai lorsque l’on se trouve confiné dans un bâtiment, lampe torche au bout du canon, à rechercher un appareil qu’il nous faut remettre en route. Du côté des sensations de jeu, elles sont excellentes. Il ne m’a fallu que quelques minutes pour que l’étrange impression de glissement en déplaçant le viseur de gauche à droite ne s’estompe.

WWZ Aftermath 1

Dans le registre des nouveautés sans doute moins impactantes (ou tout du moins marquantes), il me reste à aborder le système de combat au corps à corps qui permet de tenir une arme à deux mains. Combiné avec la nouvelle classe « Vanguard » qui propose d’utiliser un bouclier et, notamment, de charger les rangs des ennemis, cette nouvelle possibilité rendra, pour les joueurs adeptes du massacre de proximité, l’expérience un peu plus folle.

À noter que le mode de jeu Horde XL est attendu dans les mois à venir et n’a pas pu être testé pour l’occasion.

WWZ Aftermath 5

9/10
World War Z : Aftermath est une excellente plus-value pour le jeu de base sorti il y a maintenant trois ans. Ajoutant deux nouvelles campagnes, une nouvelle classe, un nouvel adversaire et une vue FPS convaincante dont on ne parvient plus à se passer, cette extension mérite votre attention et permet, si vous vous en lassiez, de montrer à ces hordes de zombies qui est le patron.

+

  • Des hordes zombies en 4k 60fps ;
  • Un mode FPS réussi dont on ne décolle pas ;
  • Les deux nouvelles destinations réussies ;
  • Une nouvelle classe, un nouvel ennemi, de nouvelles armes.

-

    • La répétitivité des objectifs.
    • Le mode Horde XL que l'on attend...
    • Car on en veut toujours plus !

Sur le même thème