Jeux

The Council

| Edité par Focus Home Interactive | Développé par Big Bad Wolf

-/5
One : 13 mars 2018
28.07 à 14h47 par

Test : The Council sur Xbox One

Trois années après son ouverture, le studio français Big Bad Wolf accouche de The Council, un titre épisodique plutôt prometteur sur le papier qui devrait proposer des notions de RPG et des affrontements sans système de combat. Alors que la recette Telltale Games séduit de nombreux joueurs, comment The Council arrivera-t-il à se démarquer suffisamment pour surprendre et intéresser les joueurs ?

Épisode 1 : « The Mad Ones »

Dès le lancement de The Council, le titre nous met dans l’ambiance avec notre héros, Louis de Richet et sa mère, Sarah de Richet, ligotés par un truand qui souhaite obtenir des informations sur un livre sacré. En effet, nos deux protagonistes sont des membres importants de la société secrète de l’Ordre Doré et ils doivent souvent faire face au danger. C’est pourquoi ils arrivent facilement à se défaire de cette situation. Cette introduction a pour simple but de montrer le système de choix moraux du titre ainsi que ses conséquences avec notamment un Louis de Richet qui peut se retrouver avec une belle cicatrice. Un mois après ce bref prologue, nous arrivons sur l’île du très mystérieux Lord Mortimer afin de retrouver notre mère disparue. Cette dernière avait été conviée par Lord Mortimer pour sa réunion de hauts dignitaires composés de personnages aussi importantes que Napoléon Bonaparte, George Washington ou encore une très agréable Emily. C’est justement à partir de cette rencontre avec cette femme que le jeu commence véritablement.

En effet, à partir de ce moment The Council dévoile sa partie RPG avec le choix d’une classe parmi une liste de trois : Diplomatie – Occultisme – Détective. Chaque classe propose son lot d’avantages qui permettront de se sortir de situation bien particulière mais n’ayez crainte, il est tout à fait possible de débloquer les compétences des deux autres classes mais il en demandera plus de points de compétences. Les compétences de Louis de Richet seront très importantes puisque chaque conversation proposera diverses embranchements afin de découvrir des secrets, détourner la conversation afin de rien dévoiler de nos attentions ou encore de sympathiser avec les convives. En effet, ici il n’est pas question d’un système de choix basique à la Telltale mais bien d’un système de choix tactique avec notamment des points d’efforts qui seront demandés dans diverses situations (changer de sujet, forcer quelqu’un à dévoiler ses secrets …) auquel nous ajoutons le système de confrontation. Comme promis par le studio, ici toutes les confrontations seront des dialogues même sous la contrainte physique et à la manière de Life is Strange : Before the Storm il faudra convaincre votre interlocuteur afin d’éviter tout scandale ou dans le but d’en faire un allier précieux pour la suite.

Il faudra bien choisir nos réponses puisqu’il n’existe aucun Game-Over et aucune façon de recommencer. Toute erreur pourrait se répercuter physiquement ou psychologiquement dans le plus ou moins long terme. N’oublions pas qu’il faudra jongler entre nos réponses afin de ne jamais tomber à court de point d’effort et bien explorer les environnements pour récupérer des objets bien utiles pour vos confrontations, comme de la nourriture pour regagner quelques points d’effort. Tout comme il est possible de faire progresser son personnage en s’instruisant par la lecture de divers ouvrages ou en réussissant les quelques énigmes. Comme vous pouvez le remarquer, nous sommes bien loin des films interactifs de Telltale Games et The Council s’approche plus ou moins d’un Sherlock Holmes, via le côté exploration, enquête et conspirations, et d’un Life is Strange encore plus libre et profond avec ce système de RPG. Bref, quelque chose de tout à fait original et rafraichissant.

« Les compétences de Louis de Richet seront très importantes puisque chaque conversation proposera diverses embranchements qui obligera le joueur à des choix tactiques »

Pour finir, sachez que The Council propose un doublage anglais qui reprend l’accent natal des protagonistes (accent très français pour Louis de Richet par exemple) ce qui renforce l’immersion, même si un doublage français aurait été encore plus intéressant. Graphiquement le titre s’en sort plutôt bien pour une production de ce genre même si nous pouvons noter parfois un manque d’animations faciales et quelques soucis de fluidités qui démontrent un petit manque d’optimisation. Pour le reste, le titre propose une direction artistique de très agréable et des musiques parfaitement en adéquation avec l’ambiance du titre. Ajoutons à cela une écriture plutôt convaincante et une durée d’environ trois heures de jeu et nous obtenons un épisode un savoureux qui annonce une des surprises de l’année si tout se confirme dans les autres épisodes.

Épisode 2 : « Hide and Seek »

Deux mois après la sortie du premier épisode, les Français de Big Bad Wolf reviennent avec une suite particulièrement attendu pour votre serviteur. Après un lancement qui cachait un potentiel plus qu’intéressant, nous revoilà au contrôle de Louis de Richet dans une aventure qui reprend immédiatement la ou nous l’avions laissée. Nous faisons donc face à une énorme surprise, la mort d’un des invités de Lord Mortimer et à partir de ce moment, The Council n’a jamais été aussi proche des adaptations vidéoludiques de Sherlock Holmes. En effet, nous allons jongler entre petites énigmes, l’exploration des environnements et de la scène de crime et bien évidemment les phases d’interrogatoire. Forcément tout ceci reste plutôt léger même si diverses pistes peuvent semer le doute et donner envie de jouer la carte de la présomption d’innocence, d’autant plus que pour obtenir toutes les informations que vous souhaitez il faudra bien gérer vos points d’efforts et vos points de compétences.

Les péripéties de Louis de Richet nous surprennent avec notamment des personnages haut en couleurs mais qui cachent de lourds secrets, tant politique que meurtrier et il faudra forcément tenter de démêler le vrai du faux et bien choisir ses réponses histoires de s’allier avec les bonnes personnes. Comme le premier épisode, cette suite rempile avec un sans faute concernant la direction artistique et la bande originale du titre. Nous pourrons cependant déplorer le rythme de parution un peu trop lent et surtout une durée de vie un peu plus courte que la première partie de cette saison.

Épisode 3 : « Ripples »

Il y a des titres que nous attendons et chaque jour qui passe semble des semaines et malheureusement avec The Council cela n’a jamais été aussi vrai. Avec une sortie tous les deux mois, le jeu des Français de Big Bad Wolf peut perdre l’intérêt des joueurs alors qu’il suffit de quelques minutes pour replonger dans le bain de cette ambiance et de ce gameplay assez atypique.

Nous retrouvons donc notre bon vieux Louis de Richet pour une aventure de deux grosses heures avec au programme des complots politiques, des relations sentimentales et un gros soupçon d’occulte. En effet, ce côté occulte déjà présent dans les précédents opus prend de plus en plus d’importance au point de partager son temps avec les autres manipulations politiques organisées durant le colloque de Lord Mortimer. Louis devra prendre des décisions importantes sur l’avenir du monde via le colloque ou encore lorsqu’il doit choisir, via le joueur, quel personnage doit vivre ou mourir. Comme toujours, il faudra jouer de ses compétences et point d’actions afin de pouvoir vraiment imposer nos choix et découvrir ce qui se cache sur cette île mystérieuse avec son petit lot d’énigme.

Malheureusement ce troisième épisode ne corrige pas les soucis technique notamment du framerate assez capricieux et surtout une synchro labiale qui peine assez pour suivre le rythme. Cela dit, ce n’est pas ces quelques problèmes techniques qui nous empêchent d’avoir envie de se retrouver ici dans deux mois afin de vous narrer les aventures de Louis de RIchet.

 

Arrivé par la plus petite des portes et avec un marketing assez silencieux, The Council des Français de Big Bad Wolf débarque avec un premier épisode qui promet énormément pour la suite. Avec une écriture et une intrigue intéressante, une ambiance travaillée et un système de RPG aussi intéressant qu'impactant, The Council se révèle comme une petite pépite en devenir, jusqu'à être peut-être la surprise de l'année. Il n'y a plus qu'à espérer que les aventures de Louis de Richet confirment le fort potentiel entrevu durant ce premier épisode.

+

  • Système de choix original
  • L'arbre de compétence impactant
  • Intrigue intéressante et bien écrie
  • Une belle galerie de personnage
  • Ambiance visuelle et sonore travaillée
  • Bonne durée de vie

-

    • Techniquement pas parfait
    • Pas de VF pour un studio français ?
    • Il faut attendre la suite