Dossier

30.12.2019 à 19h02 par - Rédacteur en Chef

Bilan 2019 : le Top et le Flop de la rédaction Xbox-Mag

Press Select

Nous y voilà chers lecteurs. Toujours à l'heure, la rédaction de votre site Xbox préféré vous livre dans les quelques pages à suivre la liste des jeux qui a retenu son attention en 2019. Les bons, les beaucoup moins glorieux et puis entre les deux, les jeux qui ne méritent peut-être pas d'entrer au Panthéon du bon goût mais qui ont su néanmoins taper juste dans le cœurs de vos rédacteurs.

Le classement de Gattuso

Top

Devil May Cry V

J’ai eu l’occasion d’exposer en long et en large toutes les raisons qui font de Devil May Cry V l’un des tops de l’année 2019 à mon sens, mais une piqûre de rappel ne fait jamais de mal lorsqu’il s’agit de parler bon temps. La période qui a séparé DMC 5 de son prédécesseur sur Xbox 360 m’a semblé durer une éternité, d’autant que le beat’em all de ce type est malheureusement un genre qui se perd de nos jours.

Cette attente avait de quoi motiver des fantasmes dont la tentative de réalisation pouvait conduire à la déception. Mais il n’en fut rien avec Devil May Cry V. Si on peut lui reprocher quelques petites choses, notamment un certain mal à renouveler ses environnements, il délivre une aventure qui fait le boulot à fond là où on l’attend. C’est vif, c’est pêchu, c’est du WTF à la sauce nippone comme je l’aime. Bref, Devil May Cry V ne révolutionne rien mais il excelle dans son job et cela, on sait que c’est rarement le cas pour les licences qui cumulent les années d’existence.

dmc 5 dossier

World War Z

J’aime toutes sortes de jeux, des plus génériques aux plus obscurs. Mais s’il y a bien un titre sur lequel je peux dire sans hésitation que j’ai passé les meilleures heures en coopération, à la maison comme sur le Xbox Live, c’est Left 4 Dead. Alors non, je ne vous ferai pas l’affront de dire que World War Z est meilleur ou tout simplement aussi bon que le jeu de Valve. Néanmoins, il délivre à peu de choses près ce que j’étais venu chercher : de la boucherie gratuite à grande échelle.

Et franchement, c’est bon ! Capacités de cette bonne Xbox One X aidant, on se retrouve à déglinguer des hordes gigantesques et cela suffit à mon bonheur. Aussi vrai que je prends un plaisir inexplicable à multiplier les carnages à l’arme blanche dans les Warriors, la même chose avec des armes à feu et des zombies dans World War Z fut un grand moment de plaisir. Sachant que le jeu dispose de la part de ses développeurs et éditeurs d’un suivi exemplaire qui permet de relancer ponctuellement la machine pour découvrir de nouvelles choses (totalement gratuitement), World War Z est à mon sens le choix n°1 pour les joueurs en quête d’un jeu axé sur la coopération.

Lire le test de World War Z

Les jeux de courses !

A la base, c’est Samurai Shodown qui devait se trouver dans ce Top 3 (il le mérite grandement !) mais après réflexion, je me suis dit qu’il serait difficile de passer à côté de certains jeux de courses. F1 2019, WRC 8… Lequel choisir ? Comme il m’est impossible de me décider, j’ai choisi de dédier cette troisième place aux nombreux jeux du genre qui se sont bousculés pour nous offrir une superbe année sur tous les types de chemins.

L’excellence affichée par F1 2019 ou WRC 8 a côtoyé le retour en grâce de l’arcade, opéré avec beaucoup de réussite. Que ce soit avec classicisme comme GRID ou à coups de pare-chocs façon Wreckfest, il y a eu de quoi s’amuser cette année. Même des titres plus discrets comme Xenon Racer ont eu leur mot à dire cette année, tandis que l’on a découvert une vision de la course originale et plaisante avec FIA European Truck Driving Championship.

Même le paddock s’y est mis avec le très intéressant Car Mechanic Simulator. En bref, et en dépit des petits couacs tels que Monster Jam Steel Titans, 2019 a été une belle année pour le genre sur Xbox One.

grid bandeau

Coups de coeur

Crackdown 3

Hop, hop, hop. Rangez les fouets, les bâtons et tout le bazar ! Non, je ne me suis pas converti au SM et je le dis, j’ai bien aimé jouer à Crackdown 3. Je n’ai jamais touché au second, mais j’ai encore d’excellents souvenirs liés au premier, à l’époque bénie où je trainais des heures sur les jeux et où il y avait toujours un copain disponible à n’importe quelle heure pour faire n’importe quoi dans Crackdown. Toutes les possibilités offertes par ce jeu et qui ont conduit à tous ces bons souvenirs, je les ai retrouvées dans Crackdown 3.

Non, ce n’est effectivement pas un très beau jeu. Il n’invente rien. Il arrive avec des années de retard. Mais ce qu’il fait, je trouve qu’il le fait avec simplicité, avec une certaine sincérité aussi. Il n’y a aucune surprise avec Crackdown 3, bonne ou mauvaise. Simplement une bonne dose d’action, efficace, qui remplit parfaitement son contrat en ce qui me concerne pour un jeu découvert grâce au Xbox Game Pass.

Simulacra

Le catalogue des jeux indépendants de la Xbox One regorge de titres plus ou moins originaux. Mais la palme du coup presque parfait revient assurément à Simulacra. Ce jeu est tellement unique qu’il est difficile de vous le résumer en quelques mots. Je vous renvoie à son test, publié dans nos colonnes. Mais sachez qu’il s’agit d’un jeu qui est aussi surprenant par son thème et sa façon de le mettre en mouvement que par sa capacité à faire cela très bien.

Les développeurs n’ont pas manqué d’idées et d’intelligence pour nous plonger dans cette aventure par téléphone interposé, une expérience que seule une mauvaise maîtrise de l’anglais pourrait contrarier.

Flop

Truck Driver

Même si j’ai placé à peu près tout ce qui dispose d’un moteur dans mon Top 3 de l’année, la première palme des déceptions revient à Truck Driver. En grand amateur de la simulation de poids-lourd sur PC avec l’inévitable Eurotruck Simulator, j’espérais retrouver avec Truck Driver le plaisir de la conduite, le bon temps manette en mains au travers d’une expérience avant tout contemplative.

En dépit de toute sa bonne volonté, Truck Driver ne parvient pas à être plus qu’un petit jeu plaisant le temps de quelques heures. Guère plus. Limité à tous les étages et surtout égratigné par un certain manque de finition, le jeu de Soedesco a manqué l’occasion de marquer durablement sa présence sur Xbox One, lui qui est le premier jeu du genre à franchir le pas sur consoles. Il faut maintenant espérer que les mises à jour et DLC prévus en 2020 permettent d’obtenir à terme l’expérience que l’on espérait retrouver au départ.

Tu es en pause clope ? Tu peux passer le temps avec le test de Truck Driver

The Dark Pictures : Man of Medan

Autre de mes grands plaisirs un peu coupables, l’expérience narrative à tendance cinématographique est un rendez-vous que je ne manquerais pour rien au monde. Surtout quand le développeur du jeu qui nous intéresse a produit Until Dawn, véritable hommage aux slashers un peu con-con que l’on ingurgitait sans trop réfléchir à l’adolescence.

Le côté un peu idiot des situations exposées dans ces films et jeux ne doit cependant pas les empêcher d’être cohérents, prenants, de dépeindre des personnages certes caricaturaux mais pas forcément imbuvables ou pire, vides. Le problème de Man of Medan, outre ses lourdeurs manette en mains, c’est justement cela : c’est mal rythmé, aucun bras-cassé n’arrive à se hisser au-dessus d’un lot pourtant rendu à ramper au sol par son manque de consistance. Man of Medan, c’est (à mon humble et seul avis !) un jeu tout simplement ennuyeux.

Lire le test de Man of Medan

We. The Revolution

Comme Robespierre passé un beau jour de l’autre côté de la guillotine, We. The Revolution partait sur de bonnes bases, de belles intentions. Et puis à un moment les choses ont foiré et la sentence, comme dirait l’autre, devint irrévocable.

L’Histoire, comme les courses hippiques pour Guy Lux, c’est ma grande passion. Alors vous imaginez bien qu’un titre traitant de la Révolution Française, affublé de surcroit d’une direction artistique aussi belle qu’atypique, avait à mes yeux toutes les chances de finir en haut du classement. Malheureusement, en dépit de grande ma patience et de l’acceptation bienveillante du côté bordélique de l’accumulation de fonctionnalités par toujours très bien exploitées, We. The Revolution a finit par avoir ma peau avant que je n’aie pu en voir la fin.

Des bugs, des crashs jusqu’à l’impossibilité d’avancer dans le jeu : j’irai peut-être regarder un jour si les problèmes ont enfin été réglés (j’ai attendu un bon moment avant de vous en rendre le test) mais en 2019, We. The Revolution reste pour moi une bien regrettable déception.

We_the_Revolution_focus

Pages : 1 2 3 4 5 6

  • 01.01 à 07:40

    Si on avait été jusqu’à 5, Anthem aurait été dans mes flops. :mrgreen:

  • 01.01 à 03:47

    [quote="MasterX":2zkxvxav]Anthem a été un flop tellement monumental qu’il ne figure au final dans aucun FLOP parce que tout le monde l’a oublié[/quote:2zkxvxav]

    Ou que personne n’y a joué. :mrgreen: Ce jeu ne m’a pas intéressé je l’ai complètement zappé à sa sortie pour ma part, et au final c’est pas plus mal.

  • 01.01 à 12:56

    [quote="MasterX":2iqgfdwg]Anthem a été un flop tellement monumental qu’il ne figure au final dans aucun FLOP parce que tout le monde l’a oublié[/quote:2iqgfdwg]

    Puis c’est un flop du mois de mars aussi. Comme tu dis il a été vite oublié :mrgreen:

    Alors que rétrospectivement c’est peut être quand même bien lui le pire flop 2019.

  • 31.12 à 08:38

    Anthem a été un flop tellement monumental qu’il ne figure au final dans aucun FLOP parce que tout le monde l’a oublié

  • 31.12 à 06:39

    [quote="Gattuso":206ce5wl]Je crois que c’est pour ça qu’il a abandonné oui :)[/quote:206ce5wl]

    J’ai regardé deux walkthroughs et c’est vrai que les sous-titres étaient complètement à la ramasse : parfois ce qui était écrit, c’était des phrases dites par d’autres PNJ que celui qui parlait à l’écran, dans des chapitres précédents lol Enfin bon, ça n’empêche pas de comprendre ce qui se passe si tu fais le jeu en VF.

  • 31.12 à 04:39

    Je crois que c’est pour ça qu’il a abandonné oui :)

    Gears 5 je l’ai terminé il y a quelques jours et comme d’autres j’ai du mal avec la direction que donne le développeur à la saga. J’ai aimé le début, la fin mais tout ce qui se trouve entre ne m’a pas décroché de grandes satisfactions (sans parler du côté semi-ouvert qui m’a totalement rebuté). Un divertissement correct en solo, mais guère plus. En ce qui me concerne aucun Gears n’est parvenu à égaler le premier.

    Sinon lire les avis des autres m’a rappelé qu’il me reste encore un paquet de jeux à rattraper ^^. Prochain sur la liste : A Plague Tale.

  • 31.12 à 02:16

    Il y a des commentaires salés sur certains jeux^^, bien qu’ils soient compréhensibles. Merci pour vos retours en tout cas! Hâte de voir vos attentes pour 2020! Par contre, il y a un truc que je n’ai pas pigé Careiro : t’as abandonné Gears 5 à cause des problèmes de sous-titres?

    Pour ma part, dans mon top 2019 je mettrais dans le désordre : le remake de RE2, la saison 4 de The Walking Dead, A Plague Tale, Control, et Métro Exodus.

  • 30.12 à 10:55

    Sympathique à lire tout ces top et flop de la rédaction !

    Je n’ai pas joué à bcp des jeux cités mais j’adhère à certains Tops parmis vous :
    A Plague Tale Innocence, grosse surprise et un jeu passionnant à faire !! C’est aussi mon Goty !
    Control c’est tout bon, un excellent Remedy ! D’ailleurs j’attends que tout les DLC soit sortis pour m’y remettre.
    Gears 5, enfin une campagne intéressante (par rapport au 4). Dommage par contre ce système de rejouabilité, où les upgrades de Jack repartent de zéro, qqe soit le chapitre qu’on choisit de refaire… abandon du coup, ça m’a dégoûté.
    Crackdown, pas foufou mais très agréable à faire !
    Exodus, histoire prenante mais je trouve que le monde "ouvert" ne fonctionne pas.
    Far Cry New Dawn, sympa à faire mais sans plus.
    Rage 2, je suis en train de le faire et je sens qu’il prendra le même chemin que FC New Dawn.

    Globalement j’ai passé une bonne année 2019 sur X, par contre au vu des planning, je crains de devoir attendre fin 2020 pour avoir des jeux qui m’intéressent !

  • Stv
    30.12 à 07:09

    Plutôt variés, ces tops!

    Et puis, comme ça, le jour où Microsoft annonce fièrement le développement de Crackdown 4, on se rappellera qui, parmi vous, les a encouragés :lol:

Actu 24/24

+

On en parle aussi